Plan de soutien et crise de l'euro, jusqu'à quand?

Publié le par mayilou brialy

Il y'a trois heures, nous avons appris par l'AFP que le Fonds de soutien de de la zone euro en sigle FESF (qui est en réalité une sorte de Fond monétaire à l'européenne) va injecter 3 milliards d'euros dans les économies portugaises et irlandaises. On ne compte plus le nombre de fois où cette nouvelle institution est obligée de jouer les pompiers. Tout cela ne fait que confirmer le fait que l'euro est en réalité une monnaie à la stature de l'économie allemande car cette dernière est quasiment la seule à résister à cette vague qui déferle sur l'Europe. 

En effet, le maintien de l'euro ne suit plus le cours réel des 17 différentes économies qui la composent. Qui plus est, la Slovaquie ne peut être comparée à l'Italie ni la Slovénie à la France... Il apparaît donc que l'instabilité de la monnaie unique va continuer en 2012 à défaut d'une "monnaie commune" ou d'un "gouvernorat économique commun"...

Cependant, cette situation que traverse l'Europe pose encore cette question séculaire du financement de l'économie. Au lieu de continuer à financer leur économie avec une part importante de la dette, n'est-il pas temps que chacune de ces économies reprenne le chemin de la croissance  par l'autofinancement? (qui n'exige d'ailleurs pas forcément une bonne dose de "surfiscalisation")...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article