Va-t-on vers une dévaluation imminente du Franc CFA de l'Afrique Centrale?

Publié le par mayilou brialy

Le premier article du coup d'oeil en biais de la Semaine Africaine du 20 juin a sonné le glas en relayant l'information d'un media en ligne sur une imminente dévaluation du franc CFA de la CEMAC qui passerait à 1300 frs pour un Euro (soit approximativement le double de son taux fixe actuel qui est à 655.957 frs pour 1 Euro). On peut imaginer le désartre que cela aura sur l'inflation quand on sait que la majeur partie des biens de consommation est importée. La raison évoquée et qui serait indéniable est la baisse drastique des réserves de change de ces six pays qui aurait impacté le compte d'operation à la Banque de France qui est garant de ce taux fixe. Bien évidemment, le modèle économique monoproduit essentiellement basé sur les exportations de petrole brut  (à l'exception du Caméroun) est à incriminer. Bien malheureusement, le feuilleton évité de justesse en Janvier dernier risque de devenir réalité... De quoi alimenter encore le débat entre pro et anti franc CFA...

Entre autres, notez que le franc CFA de l'UEMOA serait lui réévalué à 500 frs pour 1 Euro... A titre comparatif, les huits états de l'UEMOA (PIB 2015: 89 milliards USD ) ont une économie plus diversifiée que les six autres états de la CEMAC (PIB 2015: 76 milliards USD) ce qui leur permet de soutenir des exportations (surtout la Cote d'Ivoire) qui permettent une gestion équilibrée des réserves de change quelque soit les revers causés par les fluctuations de prix des matières premières...

Source:www. lasemaineafricaine.net/images/pdf/3701.pdf

             http://data.worldbank.org/data-catalog/GDP-ranking-table

             http://www.bceao.int/-Statistiques-.html

                       

 

              

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article